Les « faux papas chinois » devant la justice


6 ans de statut-co à cause d'erreurs dans l’instruction du dossier. © Guyane 1ère

Le procès de l’affaire des « faux papas chinois » a commencé ce matin au tribunal correctionnel. 21 prévenus sont cités à comparaître dans cette affaire de délivrance de fausses attestations de paternité pour obtenir des titres de séjours.




Laurent Marot
guyane